Pour les enfants

Ostéopathie pédiatrique

Nourrisson et bébé
Une position prolongée dans le ventre de la maman, l’accouchement, le stress des premiers jours de vie peut provoquer des tensions tissulaires responsables de troubles fonctionnels chez le bébé. Il est conseillé de consulter en ostéopathie lorsque votre enfant présente les symptômes évoqués, mais aussi  si vous remarquez que votre enfant change d’humeur ou de comportement suite à un épisode de maladie, une chute, ou à un vaccin. Il n’y a pas d’âge minimum pour un premier traitement ostéopathique. Si tout va bien et que c’est pour un contrôle, on attend en général le premier mois. Les techniques ostéopathies sont douces et adaptées aux bébés. L’ostéopathe travail en collaboration avec le pédiatre et ne remplace pas ce dernier.

Enfant et adolescent
L’ostéopathie est une thérapie particulièrement indiquée dans le suivi des enfants et adolescents. En effet, le pouce dans la bouche, le poids du cartable, une mauvaise posture à l’école, le port d’un appareil dentaire ou encore les diverses chutes que l’enfant peut subir risquent à terme de perturber son équilibre global. Nous conseillons habituellement aux parents de nous amener leurs enfants, aux principales étapes de leur développement mais aussi après un traumatisme, une mauvaise ergonomie, un stress… Il est également bénéfique de réaliser un suivi régulier des petits sportifs, en effet ces derniers sont plus exposés aux traumatismes divers, et à de plus grandes contraintes mécaniques liées à la pratique de leur sport.

L’ostéopathie et orthodontie
L’ostéopathe, en préparant et en accompagnant le traitement orthodontique, participe à son efficacité et le rend plus confortable. Il peut avoir un rôle, également, dans la stabilité du traitement orthodontique.

Avant le traitement orthodontique
Agir précocement, de concert avec les orthodontistes, est important. Il faut éliminer les déséquilibres, et ainsi rétablir l’harmonie du crâne et du corps, pour permettre le bon développement de la mâchoire. Le crâne subit un grand nombre de contraintes : dans le ventre de la mère, lors de l’accouchement, selon les habitudes de couchage, en fonction des chutes, de l’utilisation d’une sucette ou de la succion du pouce etc… Ceci vient perturber son fonctionnement. L’approche ostéopathique manuelle, utilisant la capacité malléable du crâne, permet un meilleur fonctionnement et la prévention des déformations. Préparer le patient avant le traitement orthodontique. Lors de la croissance, la mastication, la phonation, la succion et la déglutition déterminent la forme du crâne. Structures et fonctions doivent donc être vérifiées et traitées au plus tôt. L’ostéopathe rééquilibre la colonne il permet une bonne mobilité de la tête et du cou. Les tensions musculaires, néfastes au développement et au travail orthodontique, sont supprimées, une bonne croissance est alors possible.

Pendant le traitement orthodontique
L’appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents. L’articulation de la mâchoire joue un rôle important dans la posture, de même que les yeux, les pieds et l’oreille interne. La manière dont les dents s’emboîtent, et donc la position de la mâchoire inférieure, a des conséquences sur le reste du corps par le biais des chaînes musculaires. Il est important que le patient s’adapte au changement provoqué par ce travail orthodontique, c’est pourquoi l’ostéopathe va véri er cette capacité d’adaptation. L’ostéopathie permettra donc de soulager les contraintes de voisinage (neuro-musculaire, myofascial, articulaire). Il s’ensuit une diminution ou une disparition des symptômes qui peuvent être liés au traitement orthodontique : maux de tête et de dos, vertiges, troubles visuels et ORL, difficulté de concentration, modi cation de l’humeur…

Après le traitement orthodontique
L’ostéopathie permet de maintenir l’équilibre du corps et de stabiliser le traitement orthodontique.

Ostéopathie pédiatrique

QUAND NOUS CONSULTER?

  • — Coliques
  • — Régurgitations
  • — Difficulté à la succion
  • — Reflux gastro-oesophagien
  • — Torticolis
  • — Déficit de rotation de la tête
  • — Positions préférées
  • — Redressement important lors des tétées
  • — Nourrisson qui cherche fréquemment à se redresser
  • — Plagiocéphalie (aplatissement du crâne)
  • — Difficulté à lâcher prise
  • — Bébé tendu
  • — Trouble du sommeil
  • — Rhinite chronique, bronchiolite récidivante
  • — Chute et traumatisme important
  • — Suivi d’un traitement orthodontique
  • — Douleur de croissance
  • — Douleur menstruelle et prémenstruelle
  • — Otite, sinusite chronique
  • — Scoliose
  • — Maux de ventre, maux de tête
  • — Trouble du sommeil
  • — Trouble de la concentration
  • — Fatigue